Les « Putain de Nanas » si proches du doublé. 


Elles y ont cru. Tout au long de la partie.

Menées mais dominatrices, les joueuses du LMRCV avait la main sur cette finale.

Il s’en est fallu de peu, mais ce sont finalement les Montpelliéraines qui soulèvent le bouclier de championnes de France, après leur victoire 17 à 11, ce samedi au stade Moga de Bègles.

Au coup de sifflet final, les mines nordistes sont forcément effondrées. Les Villeneuvoises ont pourtant réalisé une belle première mi-temps : dominatrices en conquête et notamment en mêlée, elles n’ont malheureusement pas su concrétiser leurs temps forts et elles se font surprendre par un contre de Boujard qui plante un essai sur une des premières incursions des « Coccinnelles ».

A la mi-temps, le score de 7 à 6 est flatteur pour les sudistes, qui n’ont pas su mettre la main sur le ballon. Les joueuses de Damien Couvreur et Guillaume Bacharach s’en mordront les doigts.

En effet, la seconde mi-temps est bien plus disputée et le LMRCV ne prendra les devants que quelques minutes d’un petit point (10-11), grâce à un essai de Shannon Izar, son 9ème en 5 matches.

Menées les 10 dernières minutes 17-11, les Putain de Nanas ne parviendront pas à revenir face à des adversaires, au bord de la rupture mais qui n’ont jamais craqué défensivement.

Et si le bouclier ne retournera pas en Hauts de France cette année, la capitaine Laura Di Muzio tirait tout de même un bilan positif de la saison : « La saison a été belle et la déception n’en est que plus grande. On voulait se l’offrir ce titre, pour le groupe, les supporters, les bénévoles. On sait ce qu’il nous reste à faire l’année prochaine ».

La saison n’est cependant pas totalement terminée pour les Putain de Nanas : le LMRCV doit encore défendre son titre de championne de France de rugby à 7 en juin.

18155952_632057913670842_6820617282182468354_o