Retour sur la préparation de la saison des Seniors


Stage de préparation et premier match amical : De Bailleul à Cassel.

Samedi 8 septembre, 8 heures, le Rugby Club Villeneuvois s’éveille. Les filles sont déjà sur le terrain quand le groupe sénior se réunit pour un week-end rugbystique intensif. Au programme : entraînement, réunion, match contre Bailleul et Frappadingue.

Les joueurs de l’équipe première se retrouvent après un court déplacement au gîte rural du Steent’je pour déposer leurs affaires. La matinée commence alors, direction Bailleul et son terrain de rugby. Ils enfilent les crampons et c’est parti pour 2 heures de mise en place. Le groupe en construction doit trouver ses repères à quelques heures de la première échéance. Les combinaisons s’enchaînent ainsi jusqu’au midi pour aboutir aux encouragements satisfaits du staff : Vladimir Soloch, Romain Lebrun, Yannick Mylle, Hélène Tissiez.

Luc Clodere et Anne-Caroline Gobert (alias Anne-K) arrivent pour le repas et la sieste. Après ce court repos, tout le monde se retrouve dans la grande salle commune du gîte. Nouvel exercice, difficile pour certains, la réunion. Celle-ci prend des allures de classe, les joueurs doivent réfléchir et travailler en groupe pour construire un ensemble de règles de vie que tout le groupe sénior devra suivre. La réunion aboutit sur deux conclusions : le tableau « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! », et le #PJS.

Le #PJS devient rapidement le mot d’ordre. Leitmotive, bien impulsé par deux demis d’ouverture en forme (Julien Perea et Thomas Lathière), qui s’impose dans le groupe comme une philosophie à suivre. De plus, ce hashtag de ralliement rejoint un des points les plus importants émanant de la réunion : la communication positive.

La réunion finie, c’est Anne-K qui se charge de remettre l’équipe sur pied. Les joueurs reproduisent tant bien que mal les mouvements d’étirement proposés par leur préparatrice physique. La séance se termine sur une préparation mentale à la réussite.

L’heure est venue direction Bailleul pour le premier test de l’équipe « Vert et Bleu ». Sur le terrain, Bailleul déploie rapidement ses atouts physiques, mais cela ne suffit pas. La vitesse de jeu et la complicité des Villeneuvois font la différence en ce début de match. Pris en contre, les Bailleulois ont du mal à suivre une équipe jouant sur ses points forts. La première mi-temps tourne complètement à l’avantage des joueurs de la métropole. Le match n’est pourtant pas fini, Bailleul revient en seconde période avec l’intime objectif de ne pas se laisser faire. L’équipe en noir met la main sur le ballon et dicte le rythme du début de mi-temps. Malgré tous ses efforts, l’équipe à domicile se heurte à une défense solide et solidaire. Ils n’arriveront pas à passer le premier rideau de Villeneuve. Au coup de sifflet final, le LMRCV remporte le match 66-0.

Bailleul 08/09/18 - 2

Bailleul 08/09/18 - 1

Place à la détente, l’encourageante victoire soulage et donne du baume au cœur. La soirée débute au club house de Bailleul où ont lieu de beaux moments de partage. Retour au gîte, qui ce soir-là, ne rime pas avec retour au calme. Après avoir décidé qui se lèverait tôt et avoir vidé une assiette de pâtes, le groupe s’unit autour de la chanson et de la danse. Le PJS, à peine inventé, est déjà mis en application.

Dimanche matin 7h30, réveil d’une partie de l’équipe, direction Cassel et la frappadingue. Les joueurs aident à l’organisation de l’évènement durant la matinée avant de parcourir eux-mêmes et tous ensemble les 11km de course et d’obstacles. S’engage alors un véritable parcours du combattant.

Parti avec la dernière vague, le groupe Vert et Bleu ne sait pas dans quoi il s’engage. Fatigués des efforts de la veille, les joueurs se poussent à bout travaillant ainsi leur communication positive dans les moments difficiles. Malgré l’exigence du parcours, tout le monde s’entraide, que ce soit pour escalader des murs ou pour sortir de fosses de boue. Si on ne devait retenir que trois moments forts de cette course, seraient cités :

  • Les premières fosses remplies d’une épaisse couche de boue où encore frais et malgré l’envie de pousser et jeter ses coéquipiers dans la boue, tout le monde s’est donné la main pour sortir de ce calvaire.
  • La bataille de boue au passage des barbelés. Ramper dans la boue pour ne pas se piquer le dos sur des fils barbelés, c’est bien trop facile. C’est beaucoup plus marrant si en plus on jette de la boue sur ceux qui passent sur l’atelier.
  • La chute de Julien Kowalski : le pilier et doyen de l’équipe a subi une mauvaise chute, s’ouvrant le front. Il a été pris en charge et recousu, rien de grave.

La fin de course est un peu plus morose ; ennuyé et inquiet pour le blessé, le groupe reste malgré tout soudé et avance d’un même pas vers la fin de course. L’équipe franchit la ligne d’arrivée au bout de 3h30 d’effort. « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Bailleul 08/09/18 - 2

Deuxième match amical : Duisans.

Deuxième match amical pour le Lille Métropole Rugby Villeneuve d’Ascq, la formation de la métropole accueille l’Ovale du Gy au stade Emmanuel Théry. En ce dimanche 16 septembre après-midi, les deux équipes ont pour objectif de correctement préparer la saison à venir.

13h30, une fois n’est pas coutume, le coup d’envoi est donné par l’équipe extérieur. Sur la lancée de son match à Bailleul, Villeneuve d’Ascq prend le jeu en main. Les dix premières minutes tournent à l’avantage des « Vert et Bleu ». Quelques lacunes dans la conservation et deux pénalités manquées à plus de quarante mètres, et ce temps fort s’avère stérile pour les séniors de Villeneuve. Duisans, à son tour, se procure des occasions. Plus efficace et pragmatique en ce début de match, ce sont les visiteurs qui ouvrent le score en inscrivant un essai (7-0). Villeneuve réussit à égaliser rapidement. Le pilier Adrien Prévosto suit bien le mouvement et inscrit son premier essai (7-7). La lutte reste indécise durant toute la première mi-temps. La conquête est propre de chaque côté, 100% en touche pour les hommes du LMRCV. Les équipes, encore en manque de repère, commettent des erreurs de main hachant le jeu. Une pénalité en plus de chaque côté et l’arbitre siffle la mi-temps sur le score de 10-10.

Le début de deuxième mi-temps est compliqué pour les villeneuvois, Adrien Prévosto, à la retombée du ballon percute un joueur en l’air. Il est sanctionné d’un carton jaune. Dans la foulée, le premier centre de Duisans écope lui aussi d’un carton jaune pour plaquage haut. Les deux équipes se retrouvent à quatorze. Duisans tente plusieurs groupés pénétrants, que les avants « Vert et Bleu » contrent sans se mettre à la faute. L’équipe en déplacement reste ainsi plusieurs minutes dans les 22 mètres villeneuvois, mais la défense ne lâche pas. Les minutes filent et des espaces se créent. Duisans ralentit. Les hommes de Vladimir Soloch exploitent au mieux les espaces qui s’offrent à eux. Le jeu se débride et suite à plusieurs mouvements bien construits, les villeneuvois marquent cinq essais (Brian Hinderholtz x2, Thomas Canale, Mladen Veselnovic et Jérémy Caffet). Bien emmenés par une conquête davantage propre et efficace qu’au cours de la première période, les joueurs à domicile ont su bonifier leurs prises de balle pour se hisser jusque dans l’embut adverse. La fin de match est plus décousue et le score ne grossit plus, score final 38-10.

Villeneuve d’Ascq réussit bien ses deux matchs de préparation. Avec une victoire face à Bailleul et face à Duisans, les homologues masculins des « putains de nana » mettent leur jeu en place et emmagasinent de la confiance. Après les difficultés de la saison précédente, les villeneuvois reviennent avec la ferme intention d’obtenir de bons résultats dans le championnat honneur, qu’ils débutent par un derby le dimanche 23/09 contre le club de l’Iris 1924.

 

Jérémy Caffet, Captain’