LMRCV-AMIENS (10/03/19): Tempête au sommet!


lm2

L’équipe réserve Seniors Hommes n’avait pas trop la pression ce dimanche, car déjà qualifiée pour la finale. Au contraire, l’adversaire du jour, Amiens, y jouait sa place.
La partie est rapidement devenue compliquée pour la réserve Villeneuvoise qui s’est inclinée 0-26.
Elle retrouvera Amiens à Chauny, le 21 Avril, pour les phases finales. Il reste donc plus d’un mois aux joueurs pour se préparer et tenter de relever la tête après deux défaites face au RCA cette saison.

Durant la préparation du match, l’équipe première avait en tête la défaite douloureuse, dans les arrêts de jeu, à Amiens.
Sans enjeu au classement, ce match n’est pourtant pas sans intérêt. Dans l’optique des demi-finales, remporter la partie assure au vainqueur un léger avantage psychologique.

Nos joueurs entrent sur le terrain surmotivés, prêts à aller au combat.
Les conditions de jeu sont compliquées au Stade Emmanuel Théry. Le vent souffle fort et influe grandement sur la partie. Les passes sont déviées, les touches perturbées.
Défiant les bourrasques, les verts et bleus sont auteurs d’une première période acharnée. Ils passent une grande partie des quarante premières minutes à défendre formidablement, sans permettre aux amiénois d’inscrire un seul point, malgré leurs assauts répétés sur la ligne Villeneuvoise.
A quelques minutes de la mi-temps, Villeneuve remet la main sur le ballon. Les ¾ bénéficient du très bon travail des avants et remontent le terrain. Après une série de mêlées dans les 22 amiénois, Louis Goolen perce et permet à Thomas Lathière, l’ouvreur Villeneuvois, d’inscrire un essai entre les poteaux.
Villeneuve vire en tête juste avant la pause, 7-0. L’équipe est donc en très bonne position car elle bénéficie après la reprise du vent dans le dos.
Le deuxième acte reprend sur les mêmes bases. Amiens repart à l’assaut mais le LMRCV tient bon, malgré les blessures de nos deux Louis qui doivent céder leur place : Tanguy Joly au centre, et Bryan Hinderholtz au talon, entrent alors en jeu.
Le match est accroché mais ce sont les joueurs du Stade Théry qui prennent peu à peu l’ascendant.
Suite à un cafouillage d’Amiens en touche, Villeneuve récupère le ballon et Bryan Hinderholtz inscrit le deuxième essai de la partie.
Le temps ne s’améliore pas puisque la pluie s’invite à grands flots dans la partie.
Les verts et bleus ne lèvent pas le pied, et vont même s’offrir un troisième et dernier essai en fin de rencontre, grâce à Paul Regnier, pour son dernier match aux couleurs du club. Le score est donc de 19 à 0, avec le bonus.
L’équipe s’est imposée au mental, grâce à une très grosse défense, à l’instar d’un Thomas Canale qui aura enchaîné les tampons. Amiens, sur le reculoir, n’aura pas su concrétiser ses périodes de domination, à plusieurs reprises pendant la partie. Villeneuve aura bénéficié du gros match de ses avants et de l’efficacité de ses ¾, entreprenants et réalistes quand les occasions se présentaient. Tout cela est très positif au vu des conditions météorologiques exécrables.

Ce match était une bonne occasion de jauger le futur adversaire des demi-finales aller retour.
Villeneuve a fait un très bon match, et prouvé que l’équipe a le niveau pour faire de très bonnes phases finales.
Il reste deux semaines aux joueurs et au staff pour préparer ces deux rendez-vous. L’intensité et les enjeux des matchs qui nous attendent rendent forcément le défi plus ardu, mais aussi plus passionnant, face à un adversaire qui sera revanchard.
Première manche le 24 mars, à domicile, au stade Théry !

[crédit photo Luc Laly]