Un début prometteur pour la Fédérale 1 féminine [Résumé]


En ce dimanche après-midi, tous les éléments étaient réunis pour assister à un beau match de rugby. Ciel bleu, 30 degrés, un temps à y perdre le Nord. Nos Villeneuvoises avaient à cœur de réussir leur début après un match reporté, pour cause de Covid, la semaine passée contre Bobigny.

Dès le coup de sifflet, nos Vertes et Bleues ont imposé leur jeu. Combattives, agressives, elles ont enchaîné les offensives dans le camp nancéien. Malgré quelques fautes de mains, nos Nordistes se sont accrochées et sont parvenues à ouvrir le score à la 15ème minute de jeu par l’intermédiaire de Mathilde Berthou (5-0). Pragmatique, Anne Reutin se charge de transformer l’essai (7-0).

Concentrées, nos Villeneuvoises n’ont pas faibli et ont continué d’enchaîner les assauts. Pleines d’envie, mais trop approximatives, elles ne sont pas parvenues à élargir le score, allant jusqu’à concéder une pénalité en face des poteaux, manquée par les adversaires.

Nos Nordistes ont entamé la deuxième mi-temps avec la même intensité et ont su concrétiser leur temps fort grâce à une pénalité de Clémentine Chartier (10-0). Toujours dominantes mais inconstantes, nos joueuses locales se sont faites surprendre par les nancéiennes, encaissant un essai en contre, de près de 60 mètres (10-5). Piquées au vif, nos Vertes et Bleues ont profité d’une touche dans les 22 mètres nancéiens pour lancer leurs avants et permettre à Maud Cournut d’inscrire un essai tout en puissance (15-5).

Les visiteuses ont répondu quelques minutes plus tard, interceptant un ballon et marquant un nouvel essai (15-12). Remontées, nos Villeneuvoises n’ont pas baissé les bras et  ont continué à agresser leur adversaire du jour jusqu’à trouver la faille et lancer Elise Delannoy dans l’en-but (20-12). Quelques instants plus tard, l’arbitre siffle la fin de la rencontre.

Encore quelque peu en dilettante mais débordantes d’envie, pour la première du trio d’entraîneurs Lætitia Estève, Philippe Riffard et Marie-Louise Proy, les filles de la Fédérale 1 ont montré qu’il faudra compter sur elles cette année !

 

Crédit photo : Lætitia ESTÈVE

Article rédigé par Mathilde Berthou.