XV Couronnais Rugby – LMRCV [Résumé]


Ce déplacement à Petit-Couronne était peut être le dernier avant l’arrêt de la saison, en raison de la situation sanitaire dégradée. Face à une équipe largement à la portée de nos Villeneuvois, l’objectif était clair : Deux victoires. Ce déplacement avait donc un petit air de déplacement commando. Il fallait gagner certes, mais également rentrer avant le couvre feu. Mission accomplie.

 

12h30

L’équipe réserve abordait son sixième match de la saison contre un adversaire sur le papier plus faible et derrière au classement. L’occasion idéale pour les joueurs de Yannick Mylle et Cédrick Lafraise de décrocher leur premier succès de l’année. Ce fut chose faite ! Après une première mi-temps accrochée marquée par les approximations des joueurs villeneuvois, la condition physique et l’apport du banc ont scellé la domination villeneuvoise qui empoche en passant son second point de bonus (NDLR la réserve avait pris un point de bonus défensif à Cergy Pontoise en ouverture de la saison). Score final 10-43

La plus belle action du match revient aux frères Choquel de retour ensemble sur le terrain pour la première fois depuis de très nombreux mois, qui ont excellé dans l’affrontement. Il se dit dans les travées des stades des Hauts-de-France que leur domination en mêlée fermée n’a d’égale que celle de Conor McGregor en UFC.

La boulette (le Cagolin) du jour en réserve revient à notre ami Loann qui a réussi un geste rare consistant à s’auto-stepper (comprendre par-là : se mettre un crochet tout seul) et trébucher par la même occasion.

Résumé des finisseurs : Albéric x2 Antho x2 Nathan Declerck x2

 

Choqs

 

14h00

Les équipes premières entrent sur le terrain plus tôt qu’à l’accoutumée. Le trajet est long et il faut rentrer avant le couvre-feu. Tout comme sa réserve, Villeneuve-d’Ascq a dominé cette partie, ne laissant que peu de ballons à Petit-Couronne. La défense Vert et Bleu n’a pas été mise à mal et s’est montrée plus que solide face à une équipe Normande qui aura tenté sans grande réussite. Les Villeneuvois virent à la mi-temps sur un score serré de 3-12. Les Nordistes ont tenu le ballon dans cette première mi-temps, mais n’ont pas réussi à prendre le large. C’est en deuxième période que le match se décante, avec quatre essais inscrits pour les Villeneuvois. En toute fin de partie Petit-Couronne parvient courageusement à sauver l’honneur en faisant passer un groupé pénétrant au-delà de la ligne d’en-but. Score final 8-38.

Difficile de choisir la plus belle action du match tant les envolées des trois quarts villeneuvois nous ont régalé en ce dimanche après-midi. On pourrait encore citer Peio, notre basque plus fougueux qu’un pottok sauvage, mais cette fois la vedette revient à Max Franquart, qui bien aidé par son demi de mêlée va entrevoir la brèche dans la défense adverse. Il accélère prend l’intervalle entre deux avants. Raffut. Il s’échappe. Il est repris par l’arrière de Petit-Couronne. Les avants sont au soutien. La défense des joueurs à domicile est aux abois. Les gros prennent le relais, tout en intelligence, pour emmener Camille Dantel à l’essai.

La boulette du match : La palme d’or de la boulette revient à Juien Perea qui va sûrement pouvoir récupérer les mitaines de notre entraineur, M. Prevosto, pour mieux accrocher le ballon. Peut-être étonné de recevoir une passe de Louis, Julien Perea a oublié le ballon à seulement quelques centimètres de la ligne. Erreur fatale qui lui vaut la boulette du match.

Résumé des finisseurs Authié, Perea x2, Provo, Drinal, Dantel.

 

IMG_1734

Crédit Photo Geoffrey Brement

 

Tous s’en doutaient, ces deux rencontres seront les dernières avant la suspension de la saison. Les joueurs s’étaient promis de gagner, face à une équipe qui joue également le maintient. Le plein de confiance est fait, en attendant une éventuelle reprise !

Jusque là, prenez soin de vous et vos proche, la santé est plus importante que tout !  A bientôt !

IMG_1885

Crédit photo Geoffrey Brement – A bientôt !

 

Articles rédigés par Pierre Paitrault et Jérémy Caffet.

Mis en page par Louis-Amphon Upravan.